L’APOTHICAIRE de Henri Loevenbruck



  Ed: Flammarion      par Patricia

51kvfhFpkwL._SL500_AA300_.jpg

Auteur de nombreux livres historiques , Loevenbruck signe ici son treizième ouvrage et l’intrigue située au moyen âge débute en l’an 1313….

Andréas Saint loup , enfant abandonné, recueilli et élevé par les moines est devenu un maitre apothicaire très reconnu sur la place de Paris mais qui par son statut et ses prises de positions
sans complaisance s’est attiré de nombreux ennemis .

Au fil des pages Andréas découvre des phénomènes curieux comme cette pièce en haut de l’escalier que tous semblent avoir oublié ou ce personnage subitement disparu d’ un tableau.

Parallèlement accusé d’hérésie  il sera pourchassé par le grand inquisiteur en personne sur ordre de Philippe le Bel, et sa fuite en compagnie de son apprenti Robin et de la jeune Aalis le
conduira sur les routes de France jusqu’au mont Sinaï en, passant par Saint Jacques de Compostelle…

600 pages , où l’on parle des templiers ,d’ésotérisme, d’ intrigues où la politique et la religion sont intimement liées ; un roman foisonnant et très bien documenté .On suit cette quête
initiatique avec beaucoup d’intérêt et c’est un roman finalement très moderne.

Un petit regret , le style ne m’a pas convaincue, l’auteur s’adressant souvent au lecteur ou le prenant pour témoin ; procédé dénué d’intérêt , mais je ne regrette pas ma lecture !