PINA de Titaua Peu


Editeur :
Chronique rédigée par

Titaua Peu est l’un des auteurs majeurs de la nouvelle génération d’écrivains polynésiens : son premier roman « Mutismes » l’avait fait découvrir.

Avec « Pina », elle nous fait entrer dans le monde d’une famille pauvre de Tahitiens, avec le cortège de violences, de douleurs, de déchéances, qui accompagne le néo-colonialisme, l’acculturation et la prolétarisation.

Une famille de neuf enfants, au père alcoolique, violent, incestueux, criminel, qui sombre dans la folie, et à la mère battue, mais qui résiste à la vie.

Pina est l’une des plus jeunes des filles, et Titaua Peu décrit – sans juger – son quotidien fait de déchirements et de violences.

Un roman bouleversant sur l’envers du mythe de Tahiti, qualifiée d’ « île des différences qui séparent ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *