PEINE PERDUE de Olivier Adam


Editeur :
Chronique rédigée par

Vingt-deux personnages se succèdent pour raconter leur petite histoire personnelle pendant que se déroule le fil de la trame de fond du roman. Ils sont comme d’habitude chez Adam des blessés de la vie , socialement en déroute malgré la beauté des paysages et le magnifique soleil du midi.

Toujours aussi agréable de lire cette belle écriture écorchée , un peu moins noire que « les lisieres » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *