LA PEAU DE L’OURS de Joy Sorman


Editeur :
Chronique rédigée par

L’ours de ce livre est en fait un monstre né d’une femme et d’un ours : de ce démarrage bien peu crédible, Joy Sorman a su porter un regard nouveau, distancié, original, sur la fluctuante limite entre l’homme et la bête, la sauvagerie et la soumission, l’esclavage et la liberté, la violence et la sensibilité. Cette fable est à la fois touchante, nostalgique et philosophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *