L’IMPASSE de Aurélie de Gubernatis


Editeur :
Chronique rédigée par

Vingt ans plus tôt, Josselin a permis à Estelle d’obtenir son diplôme au Concours de médecine en échangeant leurs copies le jour de l’épreuve, puis il a dsparu de sa vie. Devenue psychiatre de renom à l’ Hôpital Sainte Anne, elle le retrouve en tant que patient à la suite d’une tentative de suicide. Consciente de sa dette envers lui, elle fera tout pour l’aider. Allant jusqu’à sacrifier sa crédibilité professionnelle et sa vie de famille, elle tentera d’élucider le mystère de la malédiction familiale qui pèse sur Josselin et qui condamne les hommes de sa lignée à mourir à quarante ans.
Une intrigue bien construite sur le thème du passé qui ressurgit et de la culpabilité, pleine de termes médicaux, de détails psychologiques très pro, de paysages qui défilent, mais des personnages-clichés (l’héroine sympa, généreuse et fragile, le beau brun ténébreux, la copine dévouée, le mari bienveillant et compréhénsif) frôlant dangereusement avec le tropisme “marc-levyesque” qui empêchent de ressentir la tension et l’angoisse revendiquées par l’auteur. Pas désagréable à lire, mais sans intéret. Pour surmenés souhaitant poser leurs yeux sur un texte afin de meubler leur fatigue, ou pour amateurs du genre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *