LE CRIEUR DE NUIT de Nelly Allard


Editeur :
Chronique rédigée par

« Tu es mort. Enfin! » dit la narratrice en apprenant la mort de son père tyrannique , atteint depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson (« la maladie des gens autoritaires ») . Cette haine
du père est partagée par le frère et la sœur. Le roman est structuré par les différents jours de la semaine qui ont suivi le décès : ce que la mort impose de tâches nécessaires, et la remontée
des souvenirs (notamment en Bretagne) . Le récit est entrecoupé de façon passionnante d’extraits de « La légende de la mort chez les Bretons armoricains » d’Anatole Le Braz qui mettent le récit en
perspective. Un livre dur et qui joue sur plusieurs registres.

Partager l’article !
 
LE CRIEUR DE NUIT de Nelly Allard:
Ed: Gallimard      par Nadine

Tu es mort. Enfin! » dit la narratr …