LA GAITE de Justine Lévy


Editeur :
Chronique rédigée par
A la naissance de ses 2 enfants, l’auteure décide de ne pas leur infliger la tristesse qui l’habite, et du coup les étouffe par trop d’amour et une vie trop permissive. Elle ne peut oublier son enfance perturbée par la déchéance et l’abandon de sa mère, et les méchantes “belles-mères du moment’, malgré le soutien de son père.
On est sidéré par son chagrin, ses peurs, ses hallucinations et sa culpabilité ; même si on se sent voyeur on est emporté par cette quasi folie qu’elle a du mal à exorciser portée par un style brillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *