GOOD NIGHT FRIEND de Nicolas Kurtovitch



Ed:Au vent des iles     par Dominique

41SNWBHYQTL._SL500_AA300_.jpg

Le père de Léa est emprisonné à la suite du meurtre d’un sorcier qui a envouté sa femme car celle ci refusait ses avances. Le fils du sorcier se fait incarcérer pour assumer la vengeance que la
tradition réclame. Seul le fils ainé peut éviter cette vengeance en présentant le pardon coutumier à la famille de la victime. Léa part donc à la recherche de son frère dans les squats qui
entourent Nouméa ou celui-ci a disparu.

Croisements des kanaks et des blancs, croisement des croyances et des traditions, vision très particulière du lien familial, de l’attachement à la terre et au nom lié à cette terre.

Une écriture très personnelle par petites touches sensibles avec des changements de narrateur comme s’il s’agissait d’un film dans lequel la caméra changerait  constamment d’emplacement et
d’angle de vue.

Un roman court d’abord déroutant mais finalement un vrai dépaysement, une petite gorgée de plaisir.

 

J’ai aussi beaucoup aimé le format du livre et l’impression sur un papier couleur vanille très doux à l’oeil.