LA FEMME QUI DIT NON de Gilles Martin Chauffier


Editeur :
Chronique rédigée par

 Une femme hors du commun – inspirée par la grand-mère de l’auteur – se remémore son incroyable existence. En 1938 , au moment des accords de Munich, elle accoste en voilier avec son père sur l’île aux moines qui devient, sa vie durant, son port d’attache, et qui nous vaut de belles et poétiques  pages.

Cette jeune femme libre (qui dit non au conformisme et à la passivité), épouse un îlois , a un enfant d’un autre et assume ses actes , quels qu’ils soient. Le trio amoureux  traverse la grande histoire jusqu’à1964.  Une évocation très « décomplexée » de l’attitude des Français pendant la guerre . Un roman passionnant, iconoclaste parfois, des personnages très incarnés, complexes, surprenants , même les personnages secondaires.

Pourquoi tant de métaphores , elles, parfois trop attendues dans la premiere partie du récit ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *