DES ECLAIRS de Jean Echenoz


Editeur :
Chronique rédigée par

Jean Echenoz signe le troisième et dernier volet de ses « Vies Imaginaires », cycle consacré à quelques hommes (artiste, sportif, scientifique) ayant marqué, à leur façon, l’histoire du XX°
siècle.
Après Maurice Ravel et Emil Zatopek, Echenoz s’intéresse à un homme beaucoup moins connu : Nikola Tesla. Mêlant la réalité à la force de la fiction, Echenoz retrace la vie de ce savant fou et
visionnaire, artiste dans l’âme plus que scientifique car davantage intéressé par l’invention, la création que la mise en œuvre de ses projets et leur rentabilité.
Si Jean Echenoz est, à mon sens, à classer parmi les plus grands écrivains français contemporains, avec un univers, un humour et surtout un style reconnaissables entre tous, il atteint ici, avec Des éclairs, le sommet de son art : l’écriture y est épurée ; toute trace apparente du dur travail ayant présidé à la rédaction de ce texte y est gommé.

 
par Fanch

Je suis toujours impressionné par  l’éclectisme de tes choix, et ton enthousiasme pour les auteurs.
Pour ma part, j’ai du mal avec des auteurs comme Echenoz, mais à lire ton compte-rendu de lecture, j’ai envie de me replonger dans ses textes. Merci à toi !

 
par Jacques

Je n’est pas encore lu ce dernier ouvrage d’Echenoz, mais vient de lire celui qu’il avait consacré à Ravel (un de mes compositeurs favoris). Ce que j’ai trouvé de fascinant dans son approche du
personnage c’est cette manière d’appréhender tout son mystère en le laissant intact.
PS
Je me permets d’apporter deux correctifs aux propos de LM.
– Non seulement, Tesla est très connu, mais il a même laissé son nom à une unité de mesure (champ magnétique), rare privilège !
– La science est faite d’invention visionnaire et son moteur principal est l’imagination !

 

Partager l’article !
 
DES ECLAIRS de Jean Echenoz:
Ed: de Minuit           
        …