LE DERNIER GARDIEN D’ELLIS ISLAND de Gaelle Josse


Editeur :
Chronique rédigée par

Gaëlle Josse : « Le dernier gardien d’Ellis Island », Notabilia (Noir sur Blanc)

 

Ellis Island ou la promesse d’un monde nouveau gagné au prix de l’abandon de son identité, le tri organisé des hordes de futurs citoyens, une porte d’or qui peut se transformer en la fermeture d’une herse. Son dernier gardien ou le retour sur une vie somme toute banale, avec la part du destin et celle des choix personnels, celle des regrets et la mise en abyme d’une existence. La trahison d’une femme, la trahison d’une fonction assimilée à la trahison de son pays. La force des croyances (la puissance du meneur de loups est plus évidente que le vide apparent des cieux), la douleur et la dignité des êtres, de la jeune Sarde qui le maudit à l’écrivain rejeté.

Une écriture tendue, construite, parfois envoûtante, une grande sensibilité et une remarquable maturité pour ce quatrième roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *