BAD GIRL de Nancy Huston


Editeur :
Chronique rédigée par

La narratrice s’adresse à son double encore fœtus dans le ventre de sa mère, et à qui elle essaie d’expliquer comment  elle deviendra écrivaine. Façon originale de se mettre à distance par rapport aux moments importants de sa vie. Traumatismes et résiliences se succèdent . Ainsi à 6 ans elle écrit des lettres à sa mère qui les quitte, puis elle s’invente des personnages auxquels elle se confie, et qu’elle aime « animer ». 

Une autobiographie où l’on retrouve ses thèmes privilégiés : la difficile filiation (qui fait d’elle une « bad girl) , le traumatisme du refus de sa naissance , le rôle et la place de la femme et de la mère, dans la société. Un livre émouvant, et qui donne à penser .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *