SORRY de Zoran Drvenkar



Ed:Sonatines  Trad:C.Gepner                                 par
LM de Troyes

41hUtJycCOL._SL500_AA300_.jpg

C’est avant tout l’idée de départ, pour le moins originale, qui m’a donné envie de me plonger dans ce copieux polar.
Quatre trentenaires, ne trouvant pas leur place dans la société et dans le monde du travail, décident de créer leur propre agence. Sorry – tel est le nom de cette dernière – a pour but de
présenter ses excuses en bonnes et dues formes aux principaux intéressés à la place des autres. Le succès de leur entreprise est immédiat mais leur quotidien bascule quand un assassin fait appel
à leur service…
Si l’idée de départ me semble finalement assez vite oubliée ou du moins sous exploitée (aucune vision critique de la société allemande actuelle), Sorry n’en reste pas moins un polar rythmé,
haletant, très agréable à lire. La tension et le mystère inhérents à l’intrigue tiennent pour beaucoup à la construction de ce roman, faisant alterner les différents points de vue. La
construction très maitrisée et la rupture systématique avec les codes et les conventions du genre policier font selon moi le vraie mérite de ce livre.