KAFKA FAISAIT FUREUR de Anatole Broyard


Editeur :
Chronique rédigée par

Trad : J.Sibony

A. Broyard était l’un des critiques littéraires les plus influents  du New York Times .Il est mort en 1990 avant de terminer son autobiographie qui évoque donc essentiellement sa jeunesse, son retour de la guerre. Il évoque son initiation à l’amour, à la sensualité, auprès d’une artiste amie d’Anaïs Nin, ainsi que le bouillonnement intellectuel et artistique d’une époque ( celle où Kafka était la référence de ce milieu bohème ) à Greenwich Village . Un texte riche, à l’écriture sobre et où la réalité est parfois cruelle, elle sait aussi être drôle .

Vraiment intéressant .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *