DOLCE VITA de Simonetta Greggio


Editeur :
Chronique rédigée par

Un roman dense, écrit dans une belle langue et qui retrace 20 ans d’histoire Italienne à travers le témoignage de plusieurs personnages. Mais c’est surtout le Prince Malo, dans ses derniers jours
en 2010,  qui commente et se confie plus qu’il ne se confesse ,au prêtre Saverio (au passé quelque peu trouble) . Le prince, qui n’est pas sans faire penser à l’aristocrate du Guépard, a
connu les années folles et légères ( les amours masculines et féminines, l’argent, les soirées mondaines…) dont rend compte le film de Fellini . Le roman débute par le tournage du film , évoque le scandale qu’il a suscité surtout auprès de l’église, fait vivre et évoluer Mastroiani Anita Eckberg, Anouk Aimé…. Et il traverse les années noires (les attentats, les Brigades rouges, la
mafia, la mort d’Aldo Moro, l’affaire Mattei, et le pouvoir trouble du Vatican…et même Berlusconi, père et fils…) .
Un roman où presque tous les personnages sont vrais, dit l’auteur, sauf les deux principaux (mais très inspirés de personnages réels ajoute-t-elle). Une belle anecdote sur Roberto Begnini.
Un livre à ne pas manquer.

Partager l’article !
 
DOLCE VITA de Simonetta Greggio:
Ed:
Stock                &nb …