LA CINQUIEME FEMME de Hennig Mankell


Editeur :
Chronique rédigée par

Après tant de commentaires élogieux de Mankell de votre part, je me suis résolue à me plonger au hasard dans un de ses polars : La cinquième femme.
Tout commence dans un monastère algérien par le meurtre de quatre religieuses et d’une suédoise en voyage lors d’une opération de nettoyage orchestrée par des extrémistes. Au lieu d’étouffer et de maquiller l’affaire comme demandé par ses supérieurs, une policière algérienne envoie en secret les lettres de la touriste défunte à sa fille. Un an plus tard, des meurtres particulièrement atroces se multiplient dans le sud de la Suède. L’enquete évolue au fil des investigations, des découvertes mais aussi des piétinements et des faux pas de l’équipe d’enqueteurs dirigée par Kurt Wallandeur.
L’intrigue, très noire, est bien ficelée. La lecture devient très vite addictive et boulimique.
Mankell décrit une société suédoise moderne, loin des clichés, où la violence , dans toutes ses formes, fait rage et où il ne fait peut-être pas si bon vivre.

Partager l’article !
 
LA CINQUIEME FEMME de Hennig Mankell:
Ed: Seuil            par: LM de Troyes

Après tant de co …