TAÏPI de Herman Melville


Editeur :
Chronique rédigée par

Lorsqu’Herman Melville déserte le baleinier sur lequel il naviguait (et qui lui inspirera l’immense « Moby Dick ») lors d’une escale à Nuku-Hiva aux Marquises, c’est pour se cacher dans la vallée des Taïpis, un peuple à la réputation terrible d’anthropophagie.

Il y sera en fait très bien accueilli et y fera un séjour quasiment idyllique en 1843.

Il livre dans ce texte ses souvenirs, et brosse un portrait passionnant du quotidien des Marquisiens à l’époque où la présence occidentale n’avait pas encore laminé leurs traditions et leur mode de vie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *