MINGMING AU RYTHME DE LA HOULE de Roger Taylor


Editeur :
Chronique rédigée par

Troisième titre du marin solitaire, adepte de la « navigation minimale : un bateau de 6,20m sans confort et gréé en jonque, la solitude au large sous les plus hautes latitudes sans jamais aucune escale. Il s’agit du livre le plus personnel, où Roger Taylor livre ses réflexions et le plaisir qu’il trouve à naviguer dans ces conditions extrêmes.

Au-delà de la description du quotidien – à l’intérêt limité comme tous les récits de navigation – son regard sur la mer et la faune océanique se veut philosophique.  Il reste il témoignage exceptionnel sur une curieuse manière de vivre la mer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *