SYMPATHY FOR THE DEVIL de Ken Anderson


Editeur :
Chronique rédigée par

Trad: F.Reichert

Un livre sur la guerre et ses “logiques” absurdes ou ignobles, sur le formatage des individus par l’institution jusqu’à les transformer en machines à tuer. L’auteur, ancien des Forces Spéciales américaines au Viet-Nam, démonte de l’intérieur le système qui mène à détruire toute humanité chez les individus acteurs de la guerre.

Page après page, au fil de sa description du quotidien des soldats US en « action », on entre dans les logiques qui sont implacablement appliquées et qui conduisent à accepter l’inacceptable.

Il n’est plus question d’éthique, de bien et de mal, mais uniquement d’efficacité dans l’éradication de l’ennemi, dans la manière de tuer et de ne pas se faire tuer… La guerre devient même une joie…

Extrait : Les Américains étaient des amateurs, qui s’inquiétaient plus de survivre que d’exterminer l’ennemi. La plupart d’entre eux n’avaient pas su retenir cette leçon essentielle : l’agressivité peut souvent vous sauver la mise, là où la prudence vous condamne »  (p. 573)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *