REGARDE LES LUMIERES MON AMOUR de Annie Ernaux


Editeur :
Chronique rédigée par

Un bien joli titre pour un sujet a-priori peu poétique : un an de notes sur la  « vie » dans un super marché (Auchan) ; un point de vue inattendu, sur ce lieu qu’il est de bon ton de décrier . Bien sûr le regard n’est pas «économique », ni social . «  Voir pour écrire, c’est voir autrement », écrit Annie Ernaux. Et elle nous convainc que le super marché est le lieu d’un grand rendez-vous humain, un véritable spectacle. Une écriture très libre, faite d’observations parfois drôles, et de sensations . Une très agréable lecture qui vous change le regard sur un lieu si familier, qui aurait même pu aller plus loin dans le contre pied peut-être . L’écriture reste « sage » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *