Archives

SOLEIL NOIR de Patrick Pecherot

Quatre hommes, tous quatre « loosers », décident – c’est leur dernière carte dans l’existence – d’attaquer un fourgon blindé dans une ville sinistrée par la crise économique. Un environnement déprimant, un plan foireux, les quatre personnages s’enfoncent dans un tunnel dont la lumière s’éloigne au fur et à mesure… Le style inimitable de Patrick Pécherot, fait [Lire la suite…]

LE BATEAU QUI NE VOULAIT PAS FLOTTER de Farley Mowat

Un grand classique de la littérature maritime…. Et de l’humour caustique, anglo-saxon, canadien en l’occurrence. Une vieille goélette achetée dans un port de Terre-Neuve, avec laquelle le propriétaire va connaître la loi de l’emmerdement maximum. Tous les marins savent que les fortunes de mer sont parfois cumulables, et que les navires ont une âme : « Fleur [Lire la suite…]

HONG-KONG ET MACAO de Joseph Kessel

Relire les classiques, sans s’arrêter à un style parfois suranné, pour se réjouir de récits de voyage au charme désuet mais réel. Les années 50 nous paraissent déjà bien loin, mais l’auteur nous plonge dans une ambiance palpable. Kessel fut un vrai grand reporter, témoin de son époque et passeur de mémoire, et cette narration [Lire la suite…]

EXPO 58 de Jonathan Coe

 Trad : J.Kamoun Thomas Foley, jeune anglais “sans relief”, est envoyé par son ministère travailler au “pub le Britannia” (annexe du pavillon anglais ) pendant 6 mois, lors de l’exposition universelle de 1958 à Bruxelles. C’est cette parenthèse, dans sa morne vie, que nous raconte Jonathan Coe. L’expo permet des rencontres entre l’Est et l’Ouest [Lire la suite…]

JANIS JOPLIN de Jean Yves Reuzeau

 Une biographie de la vie si courte et si intense de la reine blanche du blues, icône de l’époque hippie à Frisco, qui ne cache rien de son quotidien fait de talent et d’autodestruction, de génie libéré et d’excès invraisemblables. Jean-Yves Reuzeau fait revivre la génération de Monterey, du Fillmore West et de Woodstock, celle [Lire la suite…]

TAÏPI de Herman Melville

Lorsqu’Herman Melville déserte le baleinier sur lequel il naviguait (et qui lui inspirera l’immense « Moby Dick ») lors d’une escale à Nuku-Hiva aux Marquises, c’est pour se cacher dans la vallée des Taïpis, un peuple à la réputation terrible d’anthropophagie. Il y sera en fait très bien accueilli et y fera un séjour quasiment idyllique en [Lire la suite…]

LE CHOEUR DES FEMMES de Martin Winckler

Le quotidien d’un service de consultations gynéco ..d’un service un peu particulier. Pas de pouvoir médical, pas d’à priori . Ecoute, empathie. Plein d’info utiles aussi sur la contraception. Paru en 2009 il a fait couler beaucoup d’encre tant il remettait en question le monde médical et son mode de fonctionnement envers les patients mais [Lire la suite…]