L’INTRANQUILLE de Gérard Garouste



Ed:Le livre de poche       par Dominique

51Tlm8P-uLL._SL500_AA300_.jpg

Gérard Garouste peintre de renommée internationale est le fils d’un tyran domestique, pro-nazi qui a profité de la spoliation des biens juifs. Sa description en une phare dit tout: « Il
n’avait pas pu faire héros alors il a fait salaud.Son éducation de bon catholique l’y préparait. Il appartenait à un monde d’illusions et de certitudes ou les juifs avaient sale réputation
. »
Gérard Garouste réagira contre ce père en épousant une juive et en apprenant l’hébreu. Il tente aussi d’échapper à la violence et à la haine paternelles par l’enfermement. Enfant il se
réfugie et s’apaise au pensionnat, puis se sera la folie et les séjours en hopital psychiatrique. Il accepte que sa femme demande son internement, lui même le réclame parfois lorsqu’il sent qu’il
devient dangereux pour lui et pour les siens.Pourtant à travers ce cheminement, la haine, la souffrance, la folie on rencontre un Homme qui a tenté, et je crois réussi à se construire même si ce
n’est pas d’un façon ortodoxe et pour un résultat ordinaire. Pas de pathos , pas de pédanterie , aucune prétention. Je le relirai.