L’HIRONDELLE DU FAUBOURG de Vera Belmont et Anne Philipe


Editeur :
Chronique rédigée par

Une biographie sous forme de questions/ réponses.
La forme se veut originale mais elle n’apporte rien. D’ailleurs qu’y a t il a apporter?
C’est gentillet. Une biographie comme je les ai aimées à 14 ans et comme il en existe des dizaines. Un peu de people, une enfance difficile mais « Mon père était formidable », une réussite
professionnelle dans un domaine artistique mais « je n’oublie pas d’où je viens ».
Pourtant exclue des jeunesses communistes à 16 ans :  » Pourtant j’étais une bonne militante: j’ai même reçu une prix parce que j’avais vendu le plus d’Avant-Garde. …Pour eux, j’étais une pute. Bien sûr. J’avais des aventures, j’allais danser:j’étais pas dans la ligne. C’est ça le stalinisme: Un jour on te donne un prix et, le lendemain, on te retourne le truc contre toi parce qu’on veut t’abattre. Du jour où j’ai été exclue je n’ai plus pensé à eux. »
Elle ne dit rien des débats dans lesquels elle a du affronter les dirigeants et surtout elle ne dit rien de la façon dont une jeune militante a pu vivre cette violence.
Par contre quelques questions essentielles:
A la suite: Tu aimes voyager?
Tu préfères le train ou l’avion?
Ou alors, toujours à la suite: Qu’est ce que tu cherches dans un livre?                                               Réponse en trois lignes
Tu es plutôt bain ou douche?
Cinq lignes de réponses
Si, si je vous le jure. Page 188.
Je reste confondue.

 

Partager l’article !
 
L’HIRONDELLE DU FAUBOURG de Vera Belmont et Anne Philipe:
Ed:
Stock            &n …