WONDERBALL de Duval & Pécau


Editeur :
Chronique rédigée par

Surnommé Wonderball, du nom de ces chocolats qu’il mange compulsivement, l’inspecteur Spadaccini est aigri, violent, intolérant, mais l’un des meilleurs flics de San Francisco au début des années 80.

Antipathique comme beaucoup des autres personnages, il navigue dans un monde de S.F. et de tueurs : un scénario pas très crédible, pour une nostalgie du Frisco des années de folie, mais un dessin de qualité, même s’il reste très classique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *