LA VISION DE BACCHUS de Jean Dylar


Editeur :
Chronique rédigée par

 Venise au début du XVIème siècle, à l’époque de sa splendeur : les ateliers des peintres de la Renaissance fourmillent, et rivalisent de talent et d’audace créatrice.

La quête de la beauté fixée pour l’éternité par la peinture dans sa présence énigmatique et transcendante : une véritable réflexion de fond sur le travail de l’artiste (du dessinateur de BD aussi sans doute), qui n’empêche nullement, bien au contraire, une sensibilité à fleur de peau que l’on ressent autant dans le scénario que dans le dessin et le choix des couleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *