SUITE FRANÇAISE. TEMPÊTE EN JUIN de Emmanuel Moynot


Editeur :
Chronique rédigée par

D’après le roman d’Irène Némirovsky,

L’histoire du manuscrit de « Suite Française » est en soi une saga : écrit pendant la guerre, le document est conservé dans une valise alors que son auteure disparaît à Auschwitz tandis que son mari y est gazé. A la fin des années 80, les filles d’Irène reprennent le texte qu’elles publient chez Denoël en 2004, et qui vaut le prix Renaudot à titre posthume. Tempête en juin est le premier volet de « Suite Française » ; le second volet, Dolce, sortira prochainement à l’écran.   Le scénario est celui de l’exode de juin 40 : des familles entières se retrouvent jetées sur les routes, dans un étonnant brassage social se retrouvent côte à côte grands bourgeois, ouvriers,  vieux et gamins, pour une fuite sans but véritable. Les lâchetés du quotidien, les bassesses de certains, les actes de solidarité et de courage d’autres, sont présentés par petites touches pleines de sensibilité et de vérité. Emmanuel Moynot a su restituer ce livre avec force et talent, le dessin  (et les gris de Chantal Quillec) valorisent le texte initial, ce qui est bien le but d’un roman graphique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *