LE MINUSCULE MOUSQUETAIRE (intégrale) de Joann Sfar


Editeur :
Chronique rédigée par

Un mousquetaire, bretteur gascon, viril et ombrageux, grande gueule et sûr de lui, est passé de  l’autre côté du miroir : une potion l’a fait rapetisser au point d’appartenir désormais à un monde d’êtres minuscules. Un monde bien différent, peuplé de femmes et de philosophie, où l’on  prend du recul face à l’écriture, au dessin, à la vie, un monde un peu désespéré. Le minuscule mousquetaire se retrouve à poser nu comme modèle devant une assemblée féminine, grotesque avec sa bedaine et son sexe flasque à l’air. Le vaillant guerrier n’est plus à l’aise du tout ; il geint et pleurniche.

Dans la seconde partie, Sfar se lâche plus encore avec l’étrange aventure de la baignoire philosophique, et de l’amour lui aussi philosophique – « et le débat philosophique relève souvent de la branlette » affirme un personnage – tandis que le mousquetaire tombe amoureux de la chef des cosaques, amour épique…

La troisième partie –on ne patine pas avec l’amour- nous emmène dans les îles, l’une est peuplée de filles superbes et nues, l’autre est déserte, une ambiance de Gauguin puis de Robinson Crusoe, où l’on  surfe jusqu’à…Londres !

L’épilogue est le retour du monde miniature où dominent les femmes au monde grandeur nature…où les hommes ne dominent pas toujours.

Et toujours un dessin foisonnant et des couleurs plaisantes pour ce récit rabelaisien d’un Cyrano déprimé : quelle bonne idée d’avoir publié cette intégrale !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *