LA BIBLE SELON LE CHAT de Philippe Geluck


Editeur :
Chronique rédigée par

S’attaquer à rien moins que la création de l’univers, c’était une gageure. Traiter le sujet en deux volumes était justifié.

Certes, on retrouve l’impertinence, le sens de l’absurde et du paradoxe qui nous ont tant séduit chez ce chat mégalo et son papa belge : cette genèse revisitée par l’humour est roborative, et cette apparition de l’homme comme un déni de grossesse de la Grande Faucheuse originale.

Mais je n’ai pas senti la force des brèves (de comptoir ?) du Chat, le côté très percutant de la petite série de vignettes, j’ai même trouvé ce double album un peu long… Inégal en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *