AU REVOIR LA HAUT de PIERRE LEMAITRE & Christian De Metter


Editeur :
Chronique rédigée par

S’emparer d’un roman salué par la critique, couronné par le Goncourt et grand succès auprès du public pour l’adapter en BD n’est pas une mince affaire. Christian De Metter s’y emploie avec brio en nous livrant sa magnifique reprise d’Au revoir là-haut.

On retrouve Albert, l’enterré mort vif, et Edouard, son sauveur à la gueule cassée, unis à jamais par la Grande Guerre et qui, comme nombre de rescapés du front, deviennent un poids, une tâche dans une France qui veut oublier l’horreur. Peinant à joindre les deux bouts les deux hommes vont alors imaginer une gigantesque arnaque pour s’en sortir, une arnaque à cette Mémoire de ceux qui se sont battus pour la France dont ils se sentent exclus…
La collaboration des deux auteurs accouche d’un grand récit, de ceux qui vous marquent. On y explore l’âme humaine, le bien, le mal, entre émotion et cruauté. Epaulé par l’auteur du roman, Pierre Lemaître, pour bâtir le scénario et procéder à des coupes sans jamais enlever la sève du récit originel, De Metter s’est totalement approprié le propos. Son trait, ses « griffonnages » et ses visages aux regards si expressifs donnent formidablement vie aux personnages de Pierre Lemaître. Les dialogues sont concis et incisifs laissent la part belle aux ambiances faites de bleu, de gris et de jaune, tantôt sombre, tantôt solaire, selon les besoins du texte.
Un grand roman superbement mis en lumière par De Metter qui signe une partition graphique de haute volée.

Une autre chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *